La fondation Pathé située boulevard des Gobelins à Paris se cache derrière une façade ornée de sculptures de Rodin. Réalisé par l’architecte Renzo Piano, ce bâtiment organique aux formes incurvées rappelle la carapace d’un tatou géant recouvert d’écailles argentées. Elles s’harmonisent avec les toitures traditionnelles des immeubles voisins et servent aussi de brises soleil ,protégeant les grandes verrières des bureaux qui coiffent le bâtiment des surchauffes solaires. Réalisé en coque de béton projeté,ouverte sur la partie supérieure, l’édifice laisse apparaître le squelette de bois lamellé collé d’unecage thoracique.