Le Zentrum Paul Klee est un musée consacré à l’artiste Paul Klee, situé à Berne, en Suisse et conçu par l’architecte italien Renzo Piano. Il contient environ 40 pour cent de l’oeuvre de Paul Klee .
Un projet préliminaire a été élaboré en 2000. La construction a été complétée en 2005. Le bâtiment prend la forme de trois ondulations se fondant dans le paysage comme une grande vague.
Les héritiers de l’artiste ont donné tout pouvoir au musée qui a vu le jour grâce à la générosité du mécène Maurice E. Müller. Mettant en scène plus de 4.000 œuvres d’art de Paul Klee sous un seul toit , le Zentrum est situé dans la campagne bernoise, une zone marquée sur un côté par la courbe d’une autoroute et de l’autre par le profil éloigné des Alpes. Une des sources d’inspiration pour la conception du projet a été la morphologie de la région, son panorama de collines et de champs ondulants.

L’architecture du Zentrum a été conçue comme une vague douce surgissant de la terre. C’est à peine visible d’une certaine distance, la courbure de la structure créant trois vagues artificielles contenant l’espace d’exposition, une salle de concert, un centre de conférence et un centre d’étude, la recherche et la promotion des œuvres de Klee, aussi bien qu’un musée interactif pour les enfants dénommé Creaviva, qui organise aussi des ateliers d’art.

Si les thèmes artistiques suggérés par le musée reflètent le talent pluridisciplinaire du Suisse allemand Klee – un artiste peintre et un professeur très lié à la musique et la poésie-, le design (la conception) du bâtiment et sa spatialité traduisent sa passion pour l’harmonie des formes et les manifestations de la nature.

D’un point de vue topographique, le projet du Zentrum est une métaphore de l’esprit du lieu , un espace silencieux et paisible. La tranquillité n’est pas juste ici acoustique, mais visuelle et spatiale également, comme une qualité première de la structure issue du sol.

 

Les trois ‘vagues’ successives sont connectées par un sentier couvert qui fonctionne sur toute la longueur de la façade occidentale. La courbure géométrique complexe de chaque partie du toit ondulant couvrant la structure a impliqué une mise en œuvre manuelle par soudure de chaque section de la charpente   d’acier . La sculpture magnifique en résultant semble tissée avec le   paysage et le flux des champs cultivés . La façade d’acier et de verre   à l’ouest est équipée de dispositifs de filtration de la lumière en textile, partiellement motorisés, afin de contrôler précisément la lumière naturelle à l’intérieur. Pour les salles des aquarelles de Klee, des ouvres particulièrement fragiles, qui exigent une luminosité entre 50 et 100 lux, la lumière artificielle est filtrée par des écrans blancs.